L'ACCOMPAGNEMENT DES PRATIQUES EN SOPHROLOGIE


Afin de vous aider à mieux vous connaître et à mobiliser vos ressources, le sophrologue vous propose avant tout des pratiques. Cet accompagnement n'est jamais directif.

Ainsi, si vous souhaitez par exemple modifier un exercice, l'interrompre, changer de position, bouger ou ouvrir les yeux, vous y êtes encouragé.

Dans tous les cas, ne prolongez pas un exercice si vous commencez à vous sentir mal physiquement ou émotionnellement. Inversement, n’hésitez pas à approfondir un moment qui vous paraît particulièrement riche ou agréable, nourrissez les moments positifs de vos pratiques en leur donnant du temps, de l’attention.

L'accompagnement ne se veut pas non plus suggestif ou inductif. C’est pourquoi le sophrologue ponctue ses interventions de nombreux temps de silence afin de vous laisser vivre librement vos pratiques. Il prend soin de poser sa voix tout en conservant un ton naturel et privilégie le discours le plus neutre et épuré possible. Ce ne sont en effet ni le discours ni la voix du sophrologue, qui sont censés produire un effet sur vous, sinon cela signifierait que vous n’êtes pas acteur de votre expérience et qu’une dépendance risque de s’installer.

L’objectif est que vous puissiez utiliser le discours d’accompagnement pour vivre vos pratiques en utilisant tout ce qui vous semble utile, et en laissant de côté ce qui ne présente pas d’intérêt pour vous. Vous pourrez ensuite pratiquer à nouveau ces techniques seul et en approfondir l’intégration.

73 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout