LE FAST LEARNING

Dernière mise à jour : 12 sept.


Depuis quelques années la profession de sophrologue est concernée par le phénomène du « fast learning ». Ce phénomène est alimenté par le désir de nombreuses personnes de se reconvertir dans la relation d'aide, avec parfois peu de temps et/ou de moyens financiers à investir. Cette demande crée une offre de la part d'organismes de formation qui proposent de devenir "sophrologue" en quelques mois, avec peu de journées présentielles, parfois également à travers du e-learning. Ce phénomène est également alimenté par les dispositifs d'aide à la formation de type CPF qui favorise les formations courtes qui sont globalement moins chères, d'autant plus que certaines délivrent un titre inscrit au RNCP ce qui soulève beaucoup d’interrogations de la part des personnes en recherche de formation qui ne comprennent pas pourquoi pour devenir sophrologue il faut beaucoup plus de temps dans certains organismes que dans d'autres.

Ce sont ainsi chaque année des centaines de sophrologues qui sont formés de cette façon, avec des compétences de base insuffisantes et souvent éloignées de ce qu'est véritablement la sophrologie. Au delà des difficultés à développer leur activité professionnelle, qui conduit souvent ces personnes à faire d'autres formations tout aussi rapides, c'est l'image de la profession de sophrologue qui se trouve malheureusement altérée.

44 vues0 commentaire