SOPHROLOGIE : LE TONUS ET LES TENSIONS MUSCULAIRES


Le besoin de détente et de récupération est l’un des plus couramment exprimés au début d’une démarche sophrologique. Il va être l’occasion d’aborder un facteur essentiel : le tonus.

Qu’est-ce que le tonus ?

Le tonus musculaire est cette contraction permanente et modérée de vos muscles, entretenue par des influx nerveux. Il est l’expression de votre présence au monde, autant physique qu’émotionnelle.

On peut identifier :

  • le tonus de fond des muscles, qui est l’expression de la vie ;

  • la détente, quand vous vous sentez particulièrement bien, que vous lâchez prise ou que vous vous reposez ;

  • le tonus juste, aussi appelé « eutonie », quand le degré de contraction de vos muscles est proportionné à votre posture ou à votre activité.

Le tonus peut également se manifester sous forme de tensions musculaires :

  • celles qui persistent après un évènement stressant, une surcharge de travail, un entraînement sportif soutenu ;

  • les tensions psychosomatiques qui expriment souvent une dysharmonie dans sa vie. Celles-ci peuvent générer des troubles divers tels que fatigue, douleurs dorsales, cervicalgies, maux de tête ;

  • il y a aussi des tensions inscrites plus profondément, elles sont souvent un moyen de défense, une sorte de carapace qui a permis, ou permet encore, de minimiser ses ressentis désagréables.

S'intéresser à son tonus, prendre conscience des types de tensions que l'on peut ressentir, savoir répondre de façon juste à chaque type de tension, explorer différentes façons de se détendre, voilà qui constitue, dans la démarche sophrologique, un excellent point de départ pour évoluer vers une meilleure qualité de vie.

89 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout